En españolMontevideo
Agenda

Le mot du Proviseur

imagen

Cette année le lycée Français Jules Supervielle fête 120 ans avec fierté. C’est pour nous l’occasion de montrer combien notre établissement, le plus ancien d’Amérique latine, est une institution éducative de référence à Montevideo et en Uruguay.

Dans ce contexte, nous construisons un nouveau projet d’établissement privilégiant trois domaines :

1- Tout d’abord, parce que nous sommes le lycée français de Montevideo, nous développons et encourageons l’utilisation de la langue française dans l’établissement au-delà de l’enseignement des programmes français. En effet, la langue de Molière ne s’oppose pas à celle de Cervantès ; elles se complètent et s’enrichissent lorsque les locuteurs savent manier les deux avec aisance. Le contexte linguistique du pays étant l’espagnol d’Uruguay, il est normal et nécessaire que nous mettions tout en œuvre pour que les élèves s’approprient le français de la meilleure façon possible en l’utilisant dans toutes les activités, dans et hors la classe, afin que le français ne soit pas seulement la langue de l’effort et du savoir mais aussi la langue du sport, de la culture et du plaisir.

2- Le deuxième domaine, auquel nous attachons de l’importance, est le bien-être et l’épanouissement de nos élèves. Pour se sentir bien dans l’établissement, nos jeunes doivent apprendre à vivre ensemble en partageant des valeurs telles que le respect d’autrui, la tolérance, l’écoute mutuelle. Ce sont les valeurs cardinales de la démocratie, valeurs communes à la France et à l’Uruguay qui prennent place au sein des enseignements bien sûr, mais aussi en dehors des salles de classe dans toutes les activités extra scolaires.

3- Enfin, et ce n’est pas le moindre de nos objectifs, nous mobilisons nos efforts pour QUE TOUS NOS ELEVES REUSSISSENT. La réussite trouve son aboutissement dans le développement personnel et la valorisation des compétences de chacun. Ainsi l’excellence ne s’oppose pas à la réussite car il ne peut y avoir d’excellence si, d’abord et avant tout, nous ne favorisons pas l’épanouissement individuel de nos élèves.

Toujours sur le terrain pédagogique, nous continuerons à tout mettre en œuvre pour que nos élèves obtiennent les meilleurs résultats possibles au baccalauréat. Pour cela, je fais pleinement confiance aux équipes enseignantes. Nos efforts porteront aussi sur l’après baccalauréat et la poursuite d’études supérieures en France pour les bacheliers qui le désirent. Ce point est essentiel pour le Lycée Français Jules Supervielle qui est un relais de l’influence culturelle et éducative de la France en Uruguay. Grâce à ce projet d’établissement, dont je viens d’exposer les priorités, nous déclinons localement le plan d’orientation stratégique de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger avec laquelle le lycée français Jules Supervielle est conventionné.

Grâce à ce partenariat, la SFE, association propriétaire et gestionnaire de l’établissement, et l’AEFE garantissent notre spécificité sans pareille en Uruguay. Nos efforts sont portés par une ambition : faire réussir tous nos élèves dans un contexte biculturel, plurilingue et ouvert sur le monde. Cela n’est possible que grâce à l’engagement sans faille de mes collaborateurs de l’équipe de direction, sans oublier les enseignants et les équipes administratives sans qui rien ne serait possible.

Bernard MOGA

Proviseur Lycée Français Jules Supervielle